Prévention Santé et Travail

Pourquoi une telle intervention dans le monde du travail ?

Dans nos sociétés occidentales modernes du 21ème siècle, le stress est devenu un fléau. On vit avec, c’est devenu banal voire normal et pourtant…

  • En terme de cout social du stress lié au travail en France (dépenses de soins, absentéisme, décès prématurés), on estime en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros (étude de l’INRS, Institut National de Recherche et de Sécurité au travail)
  • On sait que le stress touche ¼ des salariés (P. Légeron, 2001) et qu'il est en nette augmentation pour les cadres supérieurs : 57% d'entre eux font état d'un impact physique du stress (rapport ANACT-CSA, étude 900024, mars 2009).
  • ​En France, 92% des cadres en poste déclarent avoir constaté une dégradation de l'ambiance de travail et se disent stressés dans leur travail (Enquête Cadremploi sur le stress au travail, nov. 2013).
  • Le stress au travail est à l’origine de pathologies telles que les troubles musculo-squelettiques (TMS) et lombalgies, maladies cardio-vasculaires (MCV), troubles psychosociaux tels que la dépression… 
  • Concernant le stress en général, un rapport de l’OICS (Organe International de Contrôle des Stupéfiants) paru en 2010 montre que sur les 27 pays de l’UE, la France est le 4ème pays le plus consommateur d’anxiolytiques après la Belgique, le Portugal et l’Espagne.


Sources :

- "Le stress au travail - un enfjeu de santé" de Patrick Légeron (2001, 2003, 2015), Odile Jacob.
- https://www.cadremploi.fr/editorial/fileadmin/images/1.actualites/actus/novembre/Enque__te_Le_stress_au_travail_-_Octobre_2013_-_Version_RP.pdf
- http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/2072/?sequence=5

 

Une étude des Services de Santé au Travail réalisée en France entre 2003 et 2009 montre que près de 61% des pathologies recensées sont des troubles musculo-squelettiques, et 22% sont des troubles mentaux en relation avec le travail.​ Ces interventions au sein des entreprises entrent dans le cadre des actions de Prévention Santé au Travail prévues par l'employeur (article L. 4121-1 du code du travail). 

Camembert tms

 

Selon cet article et les suivants, l'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : 

  1. Des actions de prévention des risques professionnels 
  2. Des actions d'information et de formation
  3. La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes. 

Article L4121-2 : L'employeur met en oeuvre ces mesures sur le fondement des principes généraux de prévention suivants :

  1. Eviter les risques
  2. Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités
  3. Combattre les risques à la source
  4. Adapter le travail à l'homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé 
  5. Tenir compte de l'état d'évolution de la technique
  6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux
  7. Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants, notamment les risques liés au harcèlement moral, tel qu'il est défini dans l'article L.1152-1
  8. Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle
  9. Donner les instructions appropriées aux travailleurs.

 

Sur quels risques peut-on agir ?

  • Les troubles musculo-squelettiques (TMS), première cause d’arrêt de travail et d’inaptitude. Ce sont des troubles de l'appareil locomoteur liés au travail qui affectent principalement les muscles, les tendons, les nerfs. Ils concernent principalement le cou, les épaules, les poignets et les genoux. Il sont associé à de la douleur, de la fatigue, de la gêne qui doivent vous alerter.

Dans ce cas, nous viserons à libérer les tensions physiques par différentes techniques de relâchement musculaire.

  • Les risques psychosociaux en lien avec le stress professionnel (irritabilité, nervosité, fatigue, palpitations cardiaques, troubles de la concentration et du sommeil...).

Dans ce cas nous orienterons la séance en fonction de vos besoins de manière à libérer les tensions émotionnelles restées en charge.

 

 

Pour connaitre mes autres services en gestion du stress, cliquez ici.